Sur la fonction croissance des variétés riemanniennes