Autofiction oulipienne: l'écriture au miroir